Les Phases de Vol

La visite prévol d'un PC6

Sur la base d’une vidéo réalisée avec la Fédération Française de Parachutisme, découvrez la visite prévol d’un Pilatus PC6 Porter. Le PC6 est un avion intéressant, il a toutes les caractéristiques d’un avion léger et est équipé d’un turbopropulseur. Il est exploité intensivement ce qui requiert de la vigilance dans la surveillance du vieillissement et de l’usure de la machine.

Les items en bleu sont les plus impliqués dans des accidents, mais tous sont importants.

  1. Arrivez suffisamment à l’avance et prenez le temps de faire votre visite prévol sans être dérangé. 
  2.  
  3. L’observation de la machine commence à distance de cette dernière : attitude au sol, gonflage des pneus, fuites, caches de protections, personnes et matériels. 
  4.  
  5. Ce qu’il faut vérifier / rechercher à la prévol : 
    1. Fuites et traces ; 
    2. Niveaux et pression des fluides ;
    3. Capots trappes et bouchons ;
    4. Fixation et état des carénages ;
    5. Charnières et butées des gouvernes ;
    6. Vérification des jeux ;
    7. Positionnement des repères de montage et de glissement ;
    8. Traces de fatigue sur éléments soumis à des efforts ou exposés ;
    9. Traces d’usure ;
    10. Les fils à freiner ;
    11. Etat des surfaces, bords d’attaque et bords de fuite ;
    12. Présence de contaminants ;
    13. Toute trace de choc en pensant aux conséquences parfois non visibles ;
    14. Cinématique des gouvernes ;
    15. Propreté générale et pare brise ;
    16. Objets non sécurisés (arrimés) présent dans l’avion, ou qui ne sont pas à leur place ;
    17. Positionnem ent et liberté des commandes 
    18. Positions des compensateurs (trims) ;
    19. Usure de ce qui s’use ! dans les tolérances ;
    20. Fonctionnement de l’avertisseur de décrochage ;
    21. Position des disjoncteurs (breakers), pourquoi un breaker peut-il avoir sauté ? 
      • Parce qu’il a été accroché, involontairement, par exemple lorsque le pilote s’installe ou lorsqu’il sort du poste de pilotage. 
      • Parce qu’il a été tiré, parfois pour désactiver une alarme. 
      • Il peut aussi avoir été tiré pour ne pas endommager la servitude qu’il protège. 
      • Il peut avoir sauté pour protéger la/les servitudes qu’il protège. Il a dans ce cas joué son rôle de protection. 
      • On a généralement le droit de réengager un breaker 1 fois, s’il saute la/les servitude(s) doivent être considérées comme inopérantes. Le vol dans ces conditions peut être interdit (NOGO).
    22. Fonctionnement des voyants indicateurs et alarmes, radiobalise de détresse ;
    23. Feux de nav, phares ;
    24. Etat des pales hélices ;
    25. Purges réservoirs carburant ;
    26. Etat des pneus, s’il y a un méplat, l’avion risque fort de s’immobiliser dessus quand on l’arrête ... 
    27.  
  6. Structure / Parties mobiles (gouvernes etc ...) / Groupe propulseur / Train / Feux Phares / Antennes et Sondes / Dispositifs de Sécurité. 
  7.  
  8. Les surconsommations ne sont pas anodines, déterminez leur(s) origine(s). 
  9.  
  10. Le pilote doit vérifier personnellement le niveau de carburant de sa machine. 
  11.  
  12. Dans l’ordre les actions du pilote qui arrive au club ou aux Opérations sont les suivantes : Prise en compte (papiers et analyse des infos obtenues dans le carnet de route) / Visite de sécurité / Visite prévol / Ajustement des niveaux.
  13.  
  14. La visite prévol est réalisée selon un cheminement systématique. 

Rappel de toutes les phases de vol

Inscrivez-vous pour être informé !

›   Contactez-nous !