Les Phases de Vol

Recommandations vrilles stabilisées

Plusieurs accidents sont survenus alors que des pilotes, instructeurs parfois très expérimentés pratiquaient ou enseignaient la vrille.

Les procédures de sortie préconisées et utilisées n’étaient pas toujours les plus efficaces, ni les plus « robustes ». 

Appliquées avec une précision insuffisante, pas assez longtemps, ou trop bas pour permettre la sortie de vrille stabilisée, elles ont conduit à l’accident. 

Le BEA a donc recommandé à la DGAC de communiquer sur ce sujet, de rappeler aux instructeurs voltige que la sortie d’une vrille stabilisée (au delà de deux tours de vrille complets), prend beaucoup plus de temps que la sortie d’une vrille « naissante », c’est à dire non encore stabilisée, telle qu’elle se pratique habituellement en voltige.

Il fallait donc aussi rappeler les marges de sécurité recommandées pour pratiquer les vrilles stabilisées.

Enfin la particularité du Cap 10 dont les manches ne sont pas centrés entre les jambes des pilotes méritait d’être rappelée, notamment parce que ce décalage est opposé selon que le pilote est en place droite ou en place gauche. 

Ce point peut être très déstabilisant pour un instructeur habitué de la place droite, qui s’installe en place gauche sur CAP 10, pour jouer l’élève auprès d’un futur instructeur.

Complexité ?

L’interview de Jean-Emmanuel ANTAL, ici installé dans un Cap 10, permet de bien comprendre la problématique spécifique de cette machine. 

Les images en vol de cette séquence ont été réalisées sur le CR100 de l’association Alsace Voltige, piloté par Jean-Emmanuel ANTAL, avec le soutien logistique d’Eric Schneider, président.

 

Rappel de toutes les phases de vol

Inscrivez-vous pour être informé !

Search

›   Contactez-nous !